Vendre votre bien immobilier peut être intimidant si c'est votre première fois. Certains négociateurs peu scrupuleux n'hésiteront pas à essayer de vous déstabiliser. Découvrez ici quelques conseils pour faire face à ces négociateurs.

Vous rencontrerez probablement des personnes qui ne seront pas satisfaites du prix de vente affiché de votre bien et  essayerons de vous faire accepter un prix inférieur à ce que vaut réellement votre logement. Que se passera-t-il après ? Premièrement, passons en revue les différentes attitudes que ces personnes vont adopter pour arriver à leurs fins, et comment vous devriez réagir.

Une attitude fréquente que le négociateur prendra sera de vous intimider et d'essayer de déprécier votre bien immobilier. Si cette personne s'acharne, la négociation s'annonce difficile et vous serez rapidement sur la défensive. Comme le disait Wooddrow Wilson « Si vous venez à moi les poings serrés, je puis vous assurer que mes poings à moi se fermeront aussi vite que les vôtres ». Je ne vous parle pas d'une remarque anodine, mais d'une série de remarques agaçantes sur les qualités de votre bien. J'imagine que vous avez peut être déjà eu à faire face à ce genre de personnes !

Une seconde forme d'attitude de négociateur déplaisant, que j'appellerai la « termite ». Vous pensez que la négociation est terminée et que vous êtes enfin tombés sur un accord raisonnable. Puis au fur et à mesure que la transaction avance, la « termite » va se mettre à grignoter petit à petit…  il va prétendre qu'il ne sait pas si la toiture est en bon état, une petite fissure sur le mur et ce sont les fondations qui sont prêtent à s'écrouler… bref n'importe quelles excuses pour revenir sur sa position de négociateur. Et il continu encore et encore jusqu'au point où vous déciderez d'annuler la transaction tellement vous serez agacé.

Un jour, vous ferez peut être face à une personne ayant ces deux attitudes… mais ne désespérez pas et restez calme. Si vous n'êtes pas dans la nécessité de vendre votre bien immobilier vous devez entrer dans la négociation dans l'esprit qu'à la fin vous obtiendrez ce que VOUS voulez. Et si après de multiples négociations le prix ne vous convient toujours pas, n'hésitez surtout pas à y mettre fin sans regret. Si l'acheteur veut réellement votre bien immobilier, il révisera son offre, et vous finirez par obtenir ce que vous voulez.

Lorsque vous êtes en phase de vouloir quitter la négociation, vous êtes en totale position de force, car celui qui veut réellement acheter votre logement n'aura pas d'autre solution que de céder au prix que vous aurez fixé. Et si vous n'êtes pas sûr de vous, vous pouvez toujours dire « je vais y réfléchir, je reviendrai vers vous plus tard ». Ne vous sentez pas oppressé, restez calme et réfléchi. Personne ne peut vous forcer à vendre si ce n'est pas dans votre meilleur intérêt.

Un acheteur sérieux saura reconnaître la qualité de votre bien et vous fera une proposition adaptée !

 

Et vous, avez-vous déjà rencontré des négociateurs peu scrupuleux ?

 

Mots clés de recherche:
  • agent immobilier agressif et intimidant