WC pour handicapé : quelles normes ?

Les établissements et les entreprises qui accueillent du public sont obligés d’installer des sanitaires pour les personnes à mobilité réduite ou PMR. Ils doivent intégrer dans leurs salles de bain un wc pmr qui suit les normes en vigueur.

Les réglementations sur le wc pmr

Le premier point à respecter est l’accès facile qui doit se faire par transfert frontal ou par transfert latéral. Ainsi, l’utilisateur peut approcher facilement son fauteuil le plus près de la cuvette et y réaliser son installation sans difficulté. Le deuxième point est la facilité d’utilisation. Ainsi, les cuvettes sont suspendues et réglables en hauteur. Des modèles plus innovants existent même sur le marché : il y a notamment des lunettes électriquement relevables pour permettre aux personnes handicapées d’accéder à la cuvette sans fournir trop d’efforts. Concernant l’abattant, il peut être souple : c’est idéal pour les PMR qui souffrent de dystrophies musculaires, qui sont paraplégiques ou tétraplégiques. Il peut être également lavant ou multifonction avec une douchette intégrée. Pour le confort et la sécurité des utilisateurs, il faut intégrer une barre d’appui horizontale ou coudée. Enfin, l’hygiène est un point critique à ne pas négliger. Il faut choisir des matériaux et des formes faciles à nettoyer pour assurer une hygiène irréprochable aux utilisateurs.

Les principaux critères d’exigences d’un wc pmr

Dans les maisons et surtout les ERP, les règles qui touchent les dimensions et l’espacement des sanitaires pour PMR relèvent des normes françaises. Les toilettes ne doivent pas se situer près des escaliers sans rampe d’accès. Les dimensions des portes doivent être adaptées aux fauteuils roulants. La porte doit s’ouvrir à l’extérieur et se refermer facilement lorsque la personne est entrée à l’intérieur. Les toilettes doivent être spacieuses pour faciliter les manœuvres en fauteuil roulant entre la cuvette et la porte. L’idéal est d’aménager un espace de 1 m 50 sur 2 m10. La hauteur de tous les accessoires doit être étudie avec minutie : la barre d’appui à 70 ou 80 m, le miroir à 105 cm du sol et bien incliné, le lavabo à 70 cm, le distributeur de savon et le sèche main à 130 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *